Prochains matchs :

16/12/17 20:00
vs
23/12/17 20:00
vs
07/01/18 18:30
vs
Billetterie

Share

Larry Krystkowiak de retour à Levallois

Share this article

En tournée européenne avec ses joueurs de l’Université de Utah, Larry Krystkowiak est de retour au palais des sports Marcel-Cerdan. Il a accepté de revenir sur son passage à Levallois.

Aujourd’hui coach des Utes de Utah, une université américaine basée à Salt Lake City, Larry, après 10 saisons en NBA, découvrait en effet le basket européen sous le maillot de Levallois lors de la saison 1995-1996. Il a notamment mené le LSC basket à la finale de la Coupe de France cette année là. C’est un peu un retour ‘à la maison’ qu’il célèbre ce week-end.

Larry, comment se passe le voyage en Europe ?
C’est un voyage génial pour nous. C’est une expérience pour une vie de pouvoir vivre un voyage comme celui-ci. Cela permet de construire une cohésion d’équipe mais aussi de s’ouvrir à d’autres visions et c’est très intéressant pour tout le monde.

Comment vis-tu ton retour à Levallois ?
J’ai passé 10 ans en NBA mais mon année à Levallois a peut être été ma saison préférée de toute ma carrière. J’ai rencontré des coéquipiers incroyables. Je ne pensais pas que je serai de retour dans ce gymnase, mais c’est super, il a à peine changé.

Quels souvenirs gardes-tu de ton passage ici ?
Je pense que ce dont je me souviens le plus, hormis la culture française, ce sont mes coéquipiers. Stephane, Lauvergne, Mouss Sonko, Wendell Alexis. Quand je suis arrivé, ils venaient de couper le coach. Ron Stewart est devenu l’entraîneur. J’ai pu lui apporter mon expérience. Notre équipe a bien évolué par la suite jusqu’en finale de la Coupe de France donc c’est gratifiant. Et puis les gens ici m’ont aussi laissé un souvenir impérissable.

Comment ton année à Levallois a influé la fin de ta carrière ?
C’était la transition parfaite. En NBA le rythme est effréné. Cela aurait pu être difficile de passer de 82 matchs par saison à plus aucun, si j’avais pris ma retraite. A Levallois je jouais un match par semaine et cela m’a permis de découvrir une nouvelle façon de jouer tout en préparant mon corps a l’arrêt de ma carrière (sourire).

Un petit mot sur le présent et la nouvelle saison qui se profile.
(Rires) Je ne préfère pas y penser. On travaille bien ici mais je veux juste profiter du moment présent et je penserai à ce qui nous attend de retour aux Etats-Unis.

Merci et bonne continuation Larry !

0 Commentaire

Laissez un commentaire

Archives

Translate »