Prochains matchs :

12/01/19 20:00
vs
18/01/19 20:30
vs
25/01/19 20:00
vs
Billetterie

Share

3 questions à Athéna Brooks, fille de Michael Brooks.

Share this article

Pendant son passage en France, Michaël Brooks relance sa carrière mais écrit également une partie de sa vie hors du terrain. Quatre de ses enfants naissent dans l’Hexagone, et y résident encore. Trois d’entre eux seront présents samedi à 19 heures au palais des sports Marcel-Cerdan pour le trophée Michael Brooks entre Levallois et Limoges, deux clubs que leur père a fréquenté pendant sa carrière.

Athéna Brooks (à gauche sur la photo), 28 ans, seule fille de Michaël revient sur son enfance passée aux côtés de son papa, jamais très loin d’un ballon de basket.

Deux ans après son décès, la mémoire de votre père reste vive à Limoges et à Levallois mais aussi dans le basket français. Quels sentiments cela vous procure-t-il ?
Athéna Brooks : Cela me procure une immense fierté. Il a marqué l’histoire du basket par son talent et ses prouesses physiques. Je l’ai toujours considéré comme un surhomme.

Quels souvenirs liés au basket gardez-vous de votre père ?
AB : Je n’ai pas de souvenir en particulier. Sa vie c’était le basket. Du coup toute mon enfance est un souvenir à lui-même. A table on regardait NBA+, mes frères et moi on le suivait à l’entrainement le basket faisait partie intégralement de nos vie.

Avec le recul, quels sont les traits de caractère dominants de votre père ?
AB : Il a toujours fait preuve de  détermination à exceller dans sa passion. Il n’aimait pas la défaite. Mais ce qui m’a le plus marqué c’est sa modestie, c’était une personne très humble.

Athéna sera présente samedi 1er septembre au palais des sports Marcel-Cerdan pour l’hommage annuel rendu à son père lors du trophée Michaël Brooks entre les Levallois Metropolitans et le CSP Limoges.

 

Légende photo : Athéna (à gauche), Jasper (au centre) et Julien (à droite) avec leur père Michael Brooks. 

0 Commentaire

Laissez un commentaire

Archives

Translate »