Share

Pour ses enfants, Michael Brooks était « un surhomme »

Share this article

Ce samedi à 19h00 le trophée Michaël brooks oppose les Levallois Metropolitans au CSP Limoges sur le parquet du palais des sports Marcel-Cerdan. Cette rencontre rend hommage au joueur américain Michaël Brooks, passé entre autres par les deux clubs. Athéna, Jasper et Julien, 3 de ses enfants seront présents. L’occasion pour eux de se souvenir de leur père.

Cet ailier fort passé par la NBA, marque ses coéquipiers comme les supporters. Un souvenir encore présent aujourd’hui comme témoigne l’un de ses fils, Jasper, ancien administrateur des ventes au CSP Limoges. « De nombreuses personnes gardent en tête l’image d’un homme entier, souriant et passionné par son métier, dit-il. J’ai moi-même côtoyé le secteur sportif au Limoges CSP, j’ai pu constater que son aura n’avait pas changé dans le cœur des supporters ».

Car au-delà de ses performances exceptionnelles, son caractère séduit toutes les personnes qu’il rencontre. Souriant et passionné, Michaël se démarque : « Sa vie c’était le basket du coup toute mon enfance est un souvenir à lui-même, se souvient Athéna, sa fille. A table on regardait NBA+, mes frères et moi on le suivait à l’entrainement. Le basket faisait partie intégralement de nos vie ».

Cette passion le pousse à rester en France même après l’arrêt de sa carrière professionnelle. Puis il évolue dans plusieurs clubs au niveau amateur. L’occasion pour ses enfants de garder en mémoire des images de leur père sur les parquets. « J’ai pu le voir évoluer après sa carrière professionnelle à Marseille ou Châtellerault, et ce après 40 ans ! explique Julien, l’un de ses fils âgé de 25 ans. Cela témoigne de la force de caractère et de l’esprit de champion qui l’animait ». Son frère jumeau, Jasper, complète « on voyait la hargne dans ses yeux dès qu’il posait la main sur le ballon. Avec toujours cette pointe d’humour, de classe à l’Américaine, de danseur éphémère des parquets, qui lui collait si bien à la peau ».

Derrière ce joueur talentueux, un trait de caractère revient de façon récurrente dans la bouche de ses enfants : son humilité. Sa fille Athéna développe, « il a toujours fait preuve de  détermination à exceller dans sa passion. Mais ce qui m’a le plus marqué c’est sa modestie, il était très humble ».

C’est pour rendre hommage à un joueur apprécié de tous que les Levallois Metropolitans et le CSP Limoges, deux clubs dans lesquels Michael a évolués entre 1988 et 1995, décident d’organiser le Trophée Michael Brooks depuis 2017.

Coup d’envoi de la deuxième édition, aujourd’hui à 19 heures au palais des sports Marcel-Cerdan de Levallois. ENTREE GRATUITE

0 Commentaire

Laissez un commentaire

Archives

Translate »