Prochains matchs :

15/02/19 13:00
vs
01/03/19 20:30
vs
09/03/19 18:30
vs
Billetterie

Gérard BERTÉ

Poste

Stade Français (1978-1982)

PARLEZ-NOUS DE VOTRE PARCOURS AU SEIN DU BASKET FRANCILIEN ?

J’ai débuté ma carrière en 1ère division au sein du club de l’Alsace de Bagnolet. Le championnat de 1ère division correspond à ce qui est devenu aujourd’hui la Jeep ELITE. J’y ai joué mon 1er match en 1967.Après avoir quitté le club de Bagnolet, j’ai rejoint le Stade Français en Jeep ELITE en 1978 où j’ai évolué ensuite jusqu’en 1982.

QUELS SONT VOS MEILLEURS SOUVENIRS DE CETTE ÉPOQUE ?

Mon plus beau souvenir ? Quand nous avons remporté le Championnat de France en 1967 avec l’équipe de l’Alsace de Bagnolet.Un match en particulier ? Celui au cours duquel nous avons battu l’Etoile Rouge de Belgrade en Coupe des Coupes (rebaptisée Eurocoupe depuis 2002).

AUJOURD'HUI, POURQUOI SUPPORTEZ-VOUS LE PL ?

En effet, je supporte le PL aujourd’hui. J’y côtoie beaucoup de personnes pour lesquelles j’ai du respect : Jacques Monclar, le Conseiller du Président ou encore Gregor Beugnot, le coach des pros. Ce sont aussi deux grands joueurs contre lesquels j’ai eu l’occasion de jouer.Si j’ai une affection toute particulière pour le club francilien, c’est aussi parce que j’y ai beaucoup de copains. Notamment Solly Azar, Vice Président du club et qui est un ami de toujours.Je connais bien aussi Jean-Pierre Aubry, le Président du PL, tout comme j’avais beaucoup d’affection pour Jean-François Rouziès, l’ancien Président, décédé cette année, et qui était une figure du basketball francilien.Pour moi, le PL, c’est avant tout une histoire d’amitiés ! Et d’hommes.Je peux vous citer encore d’autres noms du Stade Français contre et avec qui j’ai eu l’occasion de jouer : Philippe Desgoute, Patrick Cham, ou encore Freddy Hufnagel. Ils ont tous marqué l’histoire du basket francilien.

SELON VOUS, QU'EST CE QUI CONSTITUE SON IDENTITÉ, SON ADN ?

Aujourd’hui ce ne sont plus les joueurs qui constituent l’ADN d’un club. Avec le jeu du mercato, d’une année à l’autre, un club peut changer complètement les joueurs de son équipe. Ce n’était pas concevable il y a 35 ans.S’il y a un vrai ciment au PL, c’est celui de son histoire, celle du sérieux et de la passion de ses dirigeants. Ce sont tous des fidèles du PL. De vrais passionnés, amoureux de leur club.C’est ça qui fait la différence !Jean-Pierre Aubry est le prototype même de ce qui constitue l’identité du club de Levallois. S’il n’y avait pas JP il n’y aurait pas de club.C’est quelqu’un de marquant dans l’histoire du club francilien. La racine même de ce club.Jacques et Greg sont eux aussi des hommes qui partagent l’amour du maillot. C’est ça qui fait aujourd’hui la force du club. Pas l’argent.

QUE PEUT-ON SOUHAITER AU PL ?

J’aimerais avant tout que le club devienne Champion de France.A plus long terme, au niveau européen ce sera difficile si on n’a pas un plus gros budget. On ne peut pas rivaliser avec les grands clubs européens aujourd’hui. Aujourd’hui aucun club français ne peut se permettre de payer un joueur 80 000 euros par mois. Et la réussite européenne, c’est une question de budget avant tout.La victoire du PL en 8èmes de finales contre les polonais du PGE Turow, est d’autant plus remarquable. En règle générale, ce que fait le PL aujourd’hui, c’est très bien. Greg a su redresser la barre.Il a constitué une bonne équipe. Les joueurs sont physiques, ils courent et ils partagent le ballon ! Ce qui n’était pas le cas en début de saison.Ils ont su montrer contre Limoges lors de la 22ème journée de Jeep ELITE qu’ils sont très forts. Un grand bravo !

Translate »